Interrogations suite au rejet du permis de Brive par madame Batho – 25 juin 2013

Certes, à l’instar de Madame Batho, nous ne souhaitons pas que notre pays (ni même notre planète), « se transforme en gruyère », qui plus est parsemé de derricks. Mais il nous reste quelques interrogations:

Quelle peut être la problématique du gouvernement ?
Faire accepter par la population l’extraction des gaz non conventionnels sur les 1777 km² de la demande du permis dit de Brive, voire sur l’ensemble des demandes concernant le territoire national.

A quoi se heurte t il ?
A une opposition argumentée de presque toutes les catégories socio professionnelles des populations indigènes.

Quelle solution choisie  le gouvernement ?
Dégager sa responsabilité en refusant le permis au nom de la fracturation hydraulique, argument qui risque fort d’être annulé par le recours des pétroliers en Conseil d’État.

Conclusion:
la Ministre de  l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, qui semble faire preuve d’amateurisme sur ce dossier, pourrait en réalité, jouer collectivement avec le gouvernement, et cela de manière très fine, afin de faire passer l’extraction, ici et ailleurs, dans hypothèse où les pétroliers arriveraient à leurs fins.

La mobilisation citoyenne sur ce dossier où le bon sens doit l’emporter est donc plus que jamais nécessaire;

il est grandement urgent de s’engager collectivement dans un véritable plan d’actions pour sortir du mirage des énergies fossiles et du gaspillage et aller vers un territoire diversifié, autonome et citoyen.

cathy et William

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.