Grande Bretagne : « Cela va avoir un effet dévastateur »

Sept ans après la première expérience de fracturation hydraulique qui avait provoqué des séismes, Londres, soucieux de réduire la dépendance du Royaume-Uni en matière d’importations de gaz, a modifié la réglementation et va autoriser l’entreprise à reprendre ses activités.

Lire l’article ici

Ce contenu a été publié dans Articles de presse, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Grande Bretagne : « Cela va avoir un effet dévastateur »

  1. CLAUX dit :

    Même si la Grande Bretagne ne veut plus être européenne, elle sera toujours à notre « frontière » et les grands-bretons seront toujours nos voisins. Il serait dramatique, avant tout pour elle et ses générations futures qu’elle saccage sa grande île.

Répondre à CLAUX Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>